Approvisionnement en médicaments 12.03.2020
Pénuries

Dans le domaine produits thérapeutiques, de 2016 à 2019, il a fallu puiser, à 80 reprises, dans les réserves obligatoires pour pallier une pénurie de médicaments. L’approvisionnement en antibiotiques a été particulièrement perturbé. La situation était régulièrement tendue, dans toute l’Europe, car certaines formes galéniques ou certains principes actifs n’étaient plus disponibles à cause d’arrêts de production ou de rappels de lots. Comme les entreprises sont souvent peu nombreuses à commercialiser tel ou tel médicament ou à élaborer un principe actif, un brusque arrêt de la production ne peut être compensé, dans l’immédiat, par d’autres prestataires. De plus, la pénurie d’un médicament donné a souvent en-traîné une raréfaction des spécialités ayant un spectre d’action similaire. Grâce aux produits stockés, on a pu jusqu’ici approvisionner les hôpitaux suisses.
 
Les pénuries de médicaments vont certainement continuer à s’aggraver au cours des prochains mois. Par conséquent, il demeure conseillé aux personnes souffrant de maladies chroniques de disposer d’une réserve de médicaments pour maximum 3-4 mois. Il s’agit uniquement d’une mesure de précaution, à recommander sans toutefois susciter l’inquiétude chez la clientèle concernée. Les achats de stockage sont à déconseiller.

Sources :
Rapport 2019 sur le stockage stratégique
Circulaire pharmaSuisse, 06/2020

Liens :
Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays, Bureau de notification
Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays, Stockage (stratégique)
drugshortage.ch, Pénuries de médicaments