Champignons sauvages comestibles 02.10.2020
Quelques conseils pour éviter une intoxication

Des intoxications consécutives à la consommation de champignons sauvages surviennent chaque année. Elles peuvent être dues à des erreurs de détermination mais une étude, menée par Tox Info Suisse, montre que les troubles chez les adultes se manifestent le plus souvent suite à la consommation de champignons comestibles avariés ou mal préparés.

La chair du champignon, riche en protéines, se dégrade rapidement surtout lorsqu’elle n’est pas conservée au frais ou qu’elle est enveloppée dans des sacs en plastique. Les espèces sauvages doivent être préparées et consommées ou congelées dans les 24 heures après leur récolte. Les mets doivent être consommés dans les 24 à 48 heures suite à leur préparation à moins qu’ils n’aient été tout de suite refroidis et conservés au réfrigérateur.

La plupart des espèces de champignons doivent être cuits pendant au moins 10 minutes, voire 20 minutes, ou blanchis au préalable. L’eau de cuisson doit être jetée avant de procéder à la suite de la préparation.
Les symptômes typiques après la consommation de champignons avariés, tels que douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhées, se manifestent généralement rapidement, soit 1 à 4 heures après leur consommation. 

Tous les champignons devraient être présentés à une personne experte avant d’être préparés. La plupart des communes offrent aux champignonneurs la possibilité de faire contrôler leur récolte tout au long de la saison.

Sources :
Tox Info suisse, Les champignons comestibles peuvent aussi provoquer des symptômes d’intoxication
VAPKO, Association suisse des organes officiels de contrôle des champignons