Maladies transmises par les tiques 29.06.2020
Situation en Suisse

La saison, pendant laquelle les tiques sont particulièrement actives, s’étend de mars à novembre. L’OFSP publie du mois d’avril au mois d’octobre, un rapport de la situation indiquant le nombre de cas de méningo-encéphalite verno-estivale (FSME) et de tularémie transmise par les tiques, ainsi qu’une estimation du nombre de consultations médicales à la suite d’une piqûre de tique ou en cas de borréliose.

La FSME est une maladie soumise à déclaration obligatoire depuis 1988 alors que la tularémie l’est seulement depuis 2004. La transmission de tularémie par les tiques représente en moyenne 49% des cas annuels. Dans les autres cas, l’exposition à la maladie est soit inconnue, soit due à un contact avec des animaux sauvages, par exemple lors de la chasse.

En raison de leur fréquence, l’OFSP recense les cas de piqûres de tique et de borréliose (appelée également maladie de Lyme) dans le système de déclaration Sentinella, constitué d’un réseau de médecins de premier recours, qui déclarent chaque semaine leurs observations à l’OFSP sur une base volontaire. Les données sont extrapolées pour l’ensemble de la Suisse. De façon générale, le nombre de consultations médicales en raison d’une piqûre de tique est supérieur au nombre de consultations à la suite d’une borréliose avérée. 

Ces données permettent d’informer et de sensibiliser le public. Les personnes intéressées peuvent également se renseigner via l’application mobile tiques qui bénéficie du soutien de l’OFSP (voir lien ci-dessous).

Source :
OFSP, Maladies transmises par les tiques - Situation en Suisse

Link :
Application mobile, (App Tique, Zecke)