Un antiviral à base de dérivés de glucose 10.07.2020
Premiers résultats en laboratoire

Une équipe de scientifiques de l’Université de Genève, de l’EPFL et de l’Université de Manchester a développé un composé antiviral utilisant des cyclodextrines, dérivés naturels du glucose, qui en contact avec l’enveloppe virale endommagent cette dernière pour conduire à la mort du virus. Ces molécules, déjà largement utilisées dans l’industrie agroalimentaire, sont biocompatibles et n’entraînent pas de résistance. Elles sont par ailleurs chimiquement très stables et pourraient ainsi être formulées p.ex. en crème, en gel ou en vaporisateur nasal.
Les molécules de sucre modifiées attirent les virus avant de les inactiver irréversiblement. En perturbant l’enveloppe externe du virus, elles parviennent à détruire les particules infectieuses par simple contact, au lieu d’uniquement bloquer la croissance virale. Et ce mécanisme semble se vérifier quel que soit le virus concerné. Un brevet a d’ailleurs été déposé.

Les résultats expérimentaux publiés montrent déjà que cet antiviral semblerait efficace notamment contre les virus respiratoires, herpétiques, de la Dengue et Zika. Des études ultérieures sont attendues afin de démontrer si ces cyclodextrines ont un avenir pharmacologique.

Sources : 
Revue Médicale Suisse, actualités 30.01.2020
Science Advances 29 Jan 2020: Vol. 6, no. 5
Université de Genève – communiqué de presse 29.01.2020