Pipes à eau 14.10.2020
Un risque pour la santé

Les pipes à eau portent aussi le nom de shisha, narguilé ou houka. Elles sont populaires, notamment chez les jeunes, et leur consommation est en augmentation. De nombreuses personnes minimisent les risques qu’elles font peser sur la santé. Les pipes à eau ne constituent pas une alternative inoffensive à la consommation de tabac. Il faut savoir qu’elles sont tout autant dangereuses que les cigarettes traditionnelles. Souvent, les personnes ont des croyances erronées et pensent par exemple que l’eau filtre les substances toxiques.

Au même titre que la cigarette, la fumée aspirée au moyen du narguilé contient un grand nombre de substances toxiques. La pipe à eau est fumée plus longuement, ce qui engendre une consommation de tabac plus importante et plus de fumée inhalée qu’avec une cigarette. Par ailleurs, la fumée refroidie par la pipe à eau est inhalée plus profondément que la fumée d’une cigarette. Ces deux facteurs associés augmentent encore la présence de substances dommageables pour la santé dans l’organisme.
Selon l’Association suisse pour la prévention du tabagisme (AT), consommer la pipe à eau pendant une heure équivaut à fumer entre 40 et 400 cigarettes, en fonction du nombre de bouffées, de la force d’inhalation et de la durée de la tournée.

Fumer la pipe à eau comporte les mêmes risques que les cigarettes : dépendance à la nicotine, risque élevé de cancer des poumons, de la bouche, de la vessie, charge élevée en substances toxiques (métaux lourds, goudron, monoxyde de carbone).
A cela s’ajoute le risque de transmission de maladies infectieuses : l’embout et le matériel d’aspiration sont partagés entre plusieurs personnes, ce qui en fait de redoutables vecteurs de maladies infectieuses comme le Covid-19.

Sources : 
Association suisse pour la prévention du tabagisme (AT), Pipes à eau : tabac et arômes un risque pour la santé. Petit aperçu des preuves formelles
Addiction Suisse, Factsheet Narguilé, pipe à eau (ou: shisha, hubble bubble, hookah)