Tests Covid-19 22.05.2020
Cadre juridique

Les tests de dépistage du SARS-CoV-2 (COVID-19) ne peuvent actuellement pas être distribués au public en Suisse. Cette question nous est souvent posée et la réponse mérite quelques explications.

Selon la Loi sur les épidémies (RS 818.101, LEp), seuls les laboratoires titulaires d'une autorisation d'exploitation de Swissmedic peuvent effectuer des analyses microbiologiques afin de détecter ou d’exclure des maladies transmissibles. Ce cadre juridique s'applique également sans restriction aux tests de détection d'une infection existante ou passée par le SARS-CoV-2, quelle que soit la méthode ou la technique utilisée dans le test. Toutefois, en raison de la situation exceptionnelle, Swissmedic s'efforce d'examiner des solutions spécifiques adaptées à la situation du COVID-19, notamment dans le cas de demandes concernant des solutions temporaires afin de garantir la capacité de tests nécessaire en Suisse.

Lorsque l’on parle de tests diagnostiques pour le COVID-19, on faut distinguer 2 principaux types de tests :
1. Les tests moléculaires de détection du génome du coronavirus SARS-­CoV-2 par RT-PCR (= tests virologiques) qui permettent un diagnostic lors de la phase aiguë du COVID-19. Ils sont réalisés sur des prélèvements nasopharyngés. Des tests sur prélèvements salivaires ont également été décrits mais leurs performances ne sont pas encore suffisamment évaluées à ce jour pour être recommandés.

2. Les tests sérologiques qui détectent des anticorps spécifiques contre le virus SARS-CoV-2 dans un échantillon sanguin. Ils peuvent être effectués à partir d’une semaine après l’apparition des symptômes et de façon optimale chez tous les patients au 14ème jour. 
Les tests automatisables (de type ELISA) réalisés sur prélèvement sanguin par prise de sang, apportent des informations sur la présence de différents types d’anticorps (IgM et IgG le plus souvent). Ils nécessitent un plateau technique adapté pour analyser les échantillons et sont réalisés en laboratoire. 
Les tests rapides à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt permettent de détecter une quantité donnée d’anticorps. Le résultat s’obtient en quelques minutes, il est positif à partir d’un seuil minimal d’anticorps. Les tests rapides pourraient théoriquement être réalisés en officine ou par le patient lui-même. 

A l’heure actuelle, les tests sérologiques font toujours l’objet de travaux de recherche qui devraient permettre d’en préciser bientôt l’utilité et d’émettre des recommandations quant à leur utilisation et à l’interprétation de leurs résultats. Dans l’intervalle, ils ne peuvent pas être recommandés, alors que certains sont déjà référencés avec pharmacode.

Sources :
Swissmedic, Actualité Covid-19, 01.05.2020
OFSP, Professionnels de la santé : questions fréquemment posées
HAS, Communiqué de presse, 18.05.2020