Contrôle des champignons 30.09.2020
 

Des intoxications consécutives à la consommation de champignons sauvages apparaissent chaque année. Hormis les cas particuliers (allergies, cuisson insuffisante, altérations, etc.), les intoxications touchent la plupart du temps des personnes qui ont commis des erreurs de détermination.

Tous les champignons devraient être présentés à une personne experte avant d’être préparés.
En ce qui concerne les récoltes privées, l’utilité du contrôle ne fait aucun doute. En Suisse la plupart des communes offrent aux champignonneurs la possibilité de faire contrôler leur récolte gratuitement tout au long de la saison.

Pour un contrôle optimal, il est important de :
- utiliser toujours des
paniers en osier ou des sacs en étoffe pour la récolte ! Ne jamais employer de sacs en plastique, ni exposer la cueillette à la chaleur (attention aux coffres de voitures).
- ne cueillir que des champignons pleinement développés et en parfait état sanitaire, avec précaution et à la main.
- nettoyer les champignons avant le contrôle, c'est-à-dire éliminer tout reste de terre ou de feuillage, et les séparer par espèces.
- montrer tous les champignons ramassés.

Sur le site de l’Association suisse des organes officiels de contrôle des champignons (VAPKO, Schweizerische Vereinigung Amtlicher Pilzkontrollorgane), vous trouverez la liste des contrôleurs de champignons par commune et canton, les diverses prescriptions cantonales ainsi que des conseils utiles pour la récolte et la consommation.

Source :
VAPKO,  Association suisse des organes officiels de contrôle des champignon

Liens :
VAPKO, Association suisse des organes officiels de contrôle des champignons
Tox Info Suisse, Info poison, champignons
Recueil officiel des lois fédérales, Ordonnance sur les champignons comestibles